Logo de Google
FondationMuséedelaPaixdeGuernica
Mas

Musée de la Paix de Gernika

Musée
Home >> Expositions
| More
Exposition Temporaire
Guatemala: Pour que tout le monde le sache
18/06/2010 - 12/10/2010
  • ..
  • ..
  • ..

Présentation

L’exposition Pour que tout le monde le sache récapitule vingt ans de travail du photographe guatémaltèque Daniel Hernández-Salazar et rassemble les trois piliers sur lesquels Hernández-Salazar soutient une grande partie de sa création artistique : la documentation de faits et de l’histoire, la réflexion profonde sur cette documentation et, comme résultat des deux démarches précédentes, son action politique et sa réponse existentielle à la vie.

Elle recueille son travail en photojournalisme ainsi que ses installations/actions dans les espaces publiques, en passant par sa série Eros+Thanatos, introspective et réflexive. L’exposition nous rappelle que la justice et la paix sont encore une affaire à suivre au Guatemala en même temps qu’elle établit des parallélismes entre l’holocauste guatémaltèque et d’autres holocaustes ailleurs dans le monde.

DANIEL HERNANDEZ-SALAZAR (Guatemala, 1956)
Daniel Hernández-Salazar a commencé sa carrière comme photojournaliste pendant la guerre interne au Guatemala dans les années 80. Il a été phographe correspondant pour les agences Reuters, France Presse et Associated Press. Actuellement il travaille comme artiste indépendant et a présenté son œuvre dans plus de 25 expositions individuelles et 30 collectives en Amérique Centrale, du Sud et du Nord, ainsi qu’en Europe, Corée et Japon.
Deux anthologies de son travail récent ont déjà été publiées : So that all shal know / Para que todos lo sepan (2007, Austin: University of Texas Press) et Guatemala: Memoria de un ángel (2004, Tokio, Japón: Editorial Kage Shobo). Son travail paraît aussi dans d’autres publications collectives.
Créateur des fameux icones des anges qui illustrent les couvertures du rapport Guatemala: Nunca más, sur les atrocités commises pendant la guerre interne de son pays, Hernández-Salazar a offert des conférences sur son travail et sur le rôle des arts dans l’après-guerre à plusieurs institutions académiques, artistiques et des droits humains au Guatemala, Costa Rica, Colombie, Espagne, Etats-Unis, Corée et Japon.
Il a été reconnu avec de prix divers, entre autres le Jonathan Mann Humanitas (1998). En 2005, il fut décoré Chevalier de l’Ordre des Arts et de Lettres para le Ministère de la Culture et Communication de France.

Contactez-nous

zuzendaritza.museoa@gernika-lumo.net

Organisateurs

Daniel Hernández-Salazar et le Musée de la Paix de Gernika



Haut de page

© 2017. FondationMuséedelaPaixdeGernika | COPYRIGHT | PROTECTION DE DONNÉES | MARCHÉS PUBLICS&CONTRACTS | ACCESSIBILITÉ